Tourisme - La Route Napléon et Bataille de Waterloo

La Route Napoléon et Bataille de Waterloo (1815)



La Butte du Lion de Waterloo



La Route Napoléon en Belgique commence à Beaumont (venant de Hestrud, en France), à la frontière franco-belge, où l'Empereur passe la nuit du 14 au 15 juin 1815 non loin de la Tour Salamandre.
En route vers Charleroi le 15 Juin, les soldats français traversent la région de l'Entre-Sambre-et-Meuse. Des marches en costumes traditionnels ont encore lieu de nos jours à Thuin, Ham-sur-Heure et Gerpinnes.
A Charleroi, Napoléon établit son quartier général dans le château Puissant situé dans la ville basse. Il y logera la nuit du 15 au 16 juin. Le bâtiment a été détruit; une plaque y commémore le passage de l'Empereur.
Fleurus-Ligny est le lieu de la dernière victoire de Napoléon (contre les Prussiens de Blücher à la Bataille de Ligny), remportée le 16 Juin, deux jours avant Waterloo. Le moulin Naveau servira d'observatoire aux Français. L'armée prussienne vaincue ne se retirera pas vers l'est (comme on pouvait s'y attendre), mais se déplacera plutôt vers Wavre, d'où elle marchera sur Plancenoit en appui à Wellington. Wellington et Blücher établiront la jonction en fin de soirée du 18 juin à la ferme de la Belle-Alliance.
Le carrefour des Quatre-Bras, détenu par le Prince d'Orange et Wellington contre le Maréchal Ney, sera abandonné, et Wellington se retire vers le nord le 17, vers la position défensive de la crête de Mont-Saint-Jean, au sud de Waterloo et de la forêt de Soignes.
A Vieux-Genappe, Napoléon établit son quartier général à la ferme du Caillou. Ensuite, direction Braine-l'Alleud où la ferme de Hougoumont et la ferme de La Haie-Sainte joueront un rôle important dans la bataille.

Le Champ de bataille de Waterloo, près de Bruxelles en Belgique, sera le site de l'ultime bataille des guerres napoléoniennes. La Bataille de Waterloo a vu les forces françaises dirigées par Napoléon Bonaparte affronter la coalition de soldats anglais, "belges", néerlandais et allemands menés par le Duc de Wellington et les forces prussiennes sous le commandement de Gebhard Leberecht von Blücher.
La stratégie de Napoléon était de capturer Bruxelles et séparer les armées de Wellington et Blücher, dans le but d'inciter chacun à se retirer. Cependant, malgré la défaite des Prussiens le 16 Juin à la Bataille de Ligny, il a été incapable de les forcer à se retirer entièrement, ce qui signifie qu'ils étaient encore disponibles pour venir en aide aux forces de Wellington. Ayant besoin d'une victoire décisive pour empêcher une invasion de la France, Napoléon décide d'attaquer. Les deux parties se rencontrent sur le Champs de bataille de Waterloo le matin du 18 Juin 1815.

Les forces en présence sont:
- La Grande Armée française: 125.000 hommes. Elle se composait de conscrits, d'excellentes unités, de troupes chevronnées, des survivants de l'Empire ou de la Guerre d'Espagne ...
- Les Alliés: 210.000 hommes, composé de:
• Une armée britannique composée, pour la moitié d'entre eux, de soldats britanniques, pour le reste de mercenaires allemands, bien formés et avec une discipline de fer. Avec la réputation d'être d'âpres défenseurs.
• Une armée néerlandaise faisant partie intégrante des forces de Wellington et commandée par le Prince d'Orange-Nassau.
• Une armée prussienne extrêmement motivée, poussée par un sentiment croissant du nationalisme allemand et par un esprit de vengeance contre la France. Pas très expérimentée et pas trop hardie, mais nombreuse.
L'artillerie de l'époque était essentiellement composée de canons. La principale munition était un boulet de canon avec un poids qui pouvait peser 6, 8, 9 ou 12 livres selon le type de canon, avec une portée maximale de plus d'un kilomètre pour les canons de 12 livres. Ces boulets étaient en fonte et n'explosaient pas.

La bataille durera huit heures et se terminera par la défaite dramatique de Napoléon. Les combats auront été extrêmement rapprochés.
La Route Napoléon se termine sur le site de la Bataille de Waterloo et la célèbre Butte du Lion.

Pour la France, le résultat de la bataille de Waterloo signifiera la seconde restauration du Roi Louis XVIII et la fin de plus de deux décennies de guerre. Pour Napoléon, cela signifiera la fin de son règne et de sa carrière. Napoléon sera exilé à Sainte-Hélène, où il décèdera en 1821.
Suite à la défaite de Napoléon à Waterloo en 1815, le Benelux (Belgique, Pays-Bas et le Grand-Duché de Luxembourg) d'aujourd'hui seront unifiés et se formera le Royaume des Pays-Bas dirigé par Guillaume d'Orange. La Belgique deviendra indépendante en 1830, et le Grand-Duché de Luxembourg en 1867.

Eagle



Notre circuit guidé d'un jour vous permettra de revivre
- La Bataille des Quatre-Bras (16 juin)
- Genappe (17 - soir du 18 juin)
- Le site de la Bataille de Waterloo: la Ferme du Caillou et la Ferme de Hougoumont
- Temps libre pour le déjeuner, des souvenirs, ... à la Butte du Lion
- Arrêt au carrefour Route du Lion / Chaussée de Charleroi, pour une présentation globale du champ de bataille et de ce qu'il s'y est passé
- La Ferme de la Papelotte: l'aile gauche de Wellington et l'aile droite des le Prussien
- La Ferme de la Belle-Alliance
- Plancenoit
- Le Monument à l'Aigle Blessé: la fin de la bataille.

Eagle



La Bataille de Ligny (16 juin 1815), en Belgique, fut la dernière victoire de la carrière militaire de Napoléon I. Dans cette bataille, les troupes françaises de l'Armée du Nord sous le commandement de Napoléon, vaincront l'armée prussienne sous le commandement du Maréchal Blücher. Le gros de l'armée prussienne a survécu, cependant, et a continué à jouer un rôle pivot deux jours plus tard lors de la Bataille de Waterloo. Contrairement aux forces de Blücher, l'aile gauche de l'armée de Napoléon n'a pas rejoint le combat décisif. La bataille de Ligny est un excellent exemple d'une victoire tactique et une perte stratégique.
Si l'aile gauche de l'armée de Napoléon avait réussi à empêcher l'armée prussienne de rejoindre l'armée britannique sous Wellington à Waterloo, comme l'Empereur l'avait prévu, Napoléon aurait pu gagner la bataille de Waterloo.
(Source: Wikipedia)

Nous proposons également un circuit Bataille de Ligny, guidé, d'une demi-journée, où nous aurons
- la visite du Musée Centre Général Gérard (Ligny), comme introduction à
- une visite de deux heures du champ de bataille, avec des lieux comme Ligny, Brye, Wagnelée, Saint-Amand, Fleurus, Sombreffe, ...

Eagle



Excursions guidées privées (= uniquement vous / votre groupe à bord) pour un maximum de 6 personnes à bord de notre Ford Tourneo, ou jusqu'à 15 personnes à bord de notre Fiat.
Guide Champs de Bataille à bord.
La visite comprend un peu de marche à pied.
Le circuit peut être personnalisé. Une excursion d'une journée, ou plus (la bataille de Ligny et / ou Wavre, par exemple) est également possible.

Eagle



Ci-dessous une petite vidéo retraçant la Route Napoléon en Belgique:



Eagle



En guise d'introduction à la bataille de Waterloo, nous vous suggérons de regarder une série (en anglais) racontant les prémisses de cette bataille:



Visionnez également: partie 2, partie 3, partie 4 and partie 5.


Contactez-nous pour plus de détails:




Scenic Tours sprl

Chaussée Romaine, 10
B-5500 Dinant
Belgique

tél: +32-(0)82-21 96 37
GSM: +32-(0)475-24 26 50
email:
info@scenic-tours.be


Skype: scenic-tours
skype Scenic Tours





Date de création : 16/02/2015 @ 15:26
Dernière modification : 26/02/2015 @ 10:53
Catégorie : Tourisme


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^